Thaïs Barbieux

Née au Québec en 1984, en partie d’origine tzigane, Thaïs Barbieux est artiste multidisciplinaire dans la troupe CARAVANE depuis son enfance, ce qui l’amène à faire ses études secondaires à domicile. Elle vit désormais à St-Élie-de-Caxton, au Québec, où conjointement à son rôle de mère elle continue ses nombreuses activités artistiques (danse, écriture, musique, peinture, artisanat…)

En 2004 elle écrit le conte « La Reine Louve » pour le spectacle de légendes et chants tziganes « Les Fleurs de Fougères », présenté par la troupe Caravane.

En 2005, elle rédige son premier roman intitulé « Le poète anonyme » et en 2007 termine la pièce de théâtre « La Chute de Thésée » qui sont tous deux publiés à la Fondation Littéraire Fleur de Lys. En 2008, elle termine son roman « Hadès et Perséphone » et en 2010 une deuxième pièce de théâtre intitulée « La pomme d’or ».

Ensuite, en 2013 elle fonde les Éditions de l’Exil où elle rapatrie tous ses écrits sous la même bannière. Il s’agit d’une maison d’édition indépendante, qui adopte un fonctionnement de simplicité volontaire, qui veut rester en accord avec des principes alternatifs et qui privilégie, par exemple, l’imprimerie à la demande et la reliure artisanale. Elle désire ainsi mettre de l’avant une littérature en marge des courants populaires, souvent porteuse de mythes, d’archétypes et de lumière, à travers roman, théâtre, nouvelle et poésie.

Elle relie elle-même tous les livres publiés et développe ses propres prototypes de reliure. En 2019, elle compte déjà près de 2 000 livres reliés à la main.

Après la publication de ses 4 premiers livres aux Éditions de l’Exil, elle poursuit son travail en publiant une troisième pièce de théâtre, « Les Sœurs d’Artémis », en 2015. Deux ans plus tard, elle termine deux romans, « Le Feu des Dieux », premier tome d’une série et « Dans la peau d’un humain »qui paraîtront en septembre 2019 aux Éditions de l’Exil.

Certains de ses poèmes sont aussi traduits en anglais et en romanès pour la publication du recueil « Like water/Sar o paj », pionnier mondial de la mise en valeur de la poésie écrite par des femmes d’origine rom.

En août 2018, deux de ses poèmes seront traduits en allemand et publiés par une maison d’édition allemande : Die Andere Bibliothek (L’Autre Bibliothèque) pour un livre d’anthologie « The modern poetry of the Sinti and Roma ».

À travers les Éditions de l’Exil, elle mène des projets de poésie consistants à des recueils collectifs tels que :

– « L’exil heureux » (14 auteurs), parution en 2015
– « Murmures de l’Ancien » Monde (11 auteurs), parution en 2016
– « Le Féminin Sacré » (21 auteurs), parution en 2018

Elle publie les auteurs suivants :

– Alejandro Cervantes, « Oracles » (poésie), parution en 2016
– Sarah Barbieux, « Paroles de colibri » (nouvelles), parution en 2017
– Clément Loranger « Jacques sort quand l’orage éclate » et « L’Âme québécoise » (roman et poésie), parution en 2019
– Milena Gorski et Dominic Rochon « Absolue » et « L’éveil du grand jour »(poésie), parution en 2019
– Guillaume P. Trépanier « Fredonner le silence » (poésie), à venir en 2019

LIEN :
Éditions de l’Exil

membre associée | Mauricie