Sarah Barbieux

Sarah Barbieux

Auteure, artiste de scène, conférencière

Née à Paris en 1958 d’origine rom (gitane) et méditerranéenne, elle œuvre dans le domaine du spectacle depuis 1977 en tant qu’artiste multidisciplinaire (conception de spectacles, écriture, mise en scène, interprétation, masque, danse, chant, musique, costumes…). Après une expérience cinématographique en 1978 (un rôle dans Molière d’Ariane Mnouchkine, Théâtre du Soleil) et une formation en théâtre de 3 ans à plein temps aux Ateliers du Chaudron à Paris, elle fonde la troupe CARAVANE à Montréal en 1980, un an après son immigration.

Elle y crée, écrit et réalise plusieurs spectacles, compose, adapte et chante des chansons de style flamenco/rumba et crée ses propres danses renouant avec sa culture d’origine pour le spectacle Fuego Bohemio.

Elle conçoit et présente différentes conférences : À la rencontre des Roma, Retrouver sa nature sauvage et Sur les traces de la sagesse féminine parallèlement à ses représentations.

En 2004, avec CARAVANE, elle remporte le Prix de création en arts de la scène de Culture Mauricie, en 2008, le Prix d’interprétation en arts de la scène pour les chants, danses et légendes de la culture tzigane et en 2009, le Prix Bâtisseurs de la Chambre de Commerce de la MRC Maskinongé.

En 2005, réalisation du spectacle de légendes et chants tziganes Les fleurs de fougère.

2006, sujet de l’émission intitulée Si le monde m’était conté de la série Les bâtisseurs d’ailleurs.

2009, publication de poèmes dans l’anthologie de poésie de femmes Romani intitulée Sar o paj (Comme l’eau).

2011, invitée à la Table ronde les Roms d’hier à aujourd’hui au Goethe Institut (Série éducative sur l’Holocauste du Centre commémoratif de l’Holocauste de Montréal).

2014, rédaction de poèmes et textes en prose, et de la nouvelle Générations d’étrangers publiée en 2015 en français et traduite en anglais sur le magazine littéraire international Drunken Boat aux États-Unis.

2015, publication de poésies dans L’exil heureux recueil collectif édité par Les Éditions de l’Exil et publication de son premier livre Gitanes… de mère en fille aux Éditions Belle Feuille, distribué par Bayard Novalis dans toutes les librairies du Québec, en Europe et dans la Francophonie via internet.
2016, publication de 15 poèmes dans Murmures de l’Ancien Monde recueil collectif édité par Les Éditions de l’Exil.

2017, publication de la traduction de La vieille robe de mariée pour le collectif d’auteures : A Romani Women’s Anthology : Spectrum of the Blue Water édité par Hedina Tahirović-Sijerčić & Cynthia Levine-Rasky (Inanna Publications and Education) à Toronto et publication de son premier recueil de nouvelles Paroles de colibri aux Éditions de l’Exil.

2018, publication de poèmes dans Le Féminin Sacré recueil collectif édité par Les Éditions de l’Exil et publication de poèmes dans l’anthologie internationale de poésies roms : Die Morgendämmerung der Worte. Moderner Poesie-Atlas der Roma und Sinti. Poèmes édités et traduits en allemand par Wilfried Ihrig et Ulrich Janetzki aux Éditions Die Andere Bibliothek (une des grandes maisons d’édition à Berlin).

2019, une nouvelle est en cours d’écriture pour la prochaine anthologie nord-américaine d’un collectif d’auteures d’Amérique du Nord : A Romani Women’s Anthology : Stone to stone édité par Hedina Tahirović-Sijerčić & Cynthia Levine-Rasky.

Avec 40 ans de métier, lors de la parution de Paroles de colibri, elle continue de présenter des spectacles multidisciplinaires au sein de la troupe CARAVANE et développe de nouveaux répertoires de chants du monde avec aussi des projets d’enregistrement musicaux.

Un recueil de poésies solo est en cours avec les Éditions de l’Exil ainsi que d’autres projets d’écriture en français.

Sarah désire partager ses connaissances, sa résilience et sa perception afin de participer au mouvement incontournable d’ouverture d’esprit global et d’humanisation de nos vies, choix et croyances. Son écriture, qui depuis son enfance fut un refuge, s’est développée en réflexion, puis en quête spirituelle où inspiration de la nature, expériences personnelles, sagesse ancienne et existentialisme se côtoient.

Mère de deux enfants et grand-mère, elle vit en Mauricie proche de la nature, de la musique, des arts, du silence et des rencontres.

LIENS :
Troupe Caravane
Édition de l’exill

membre régulière | Mauricie