Gerald Gaudet

Après avoir fait des études de baccalauréat, de maîtrise et de doctorat en littérature québécoise à l’Université Laval, Gérald Gaudet est devenu professeur de littérature au Cégep de Trois-Rivières (1975-2010), puis, pendant près de dix ans, chargé de cours au Département de français de l’UQTR, là où ses nombreux champs d’intérêt se sont affirmés : l’histoire littéraire, l’histoire des mentalités, des imaginaires et des littératures, la psychanalyse littéraire, l’histoire de l’art, la lecture postmoderne, la littérature contemporaine, le roman, la poésie. Parmi les nombreux cours qu’il avait pu donner, on compte «Raconter des histoires : de Rabelais à Fred Pellerin», «Beauté et laideur : une histoire du corps», «Trois expériences romanesques : Anne Hébert, Marguerite Duras, Suzanne Jacob»,

Membre du comité de rédaction de la revue de poésie estuaire dès 1984, Gérald Gaudet en a été le directeur de 1985 à 1993. On lui doit quelques numéros spéciaux : « la séduction du romanesque », « France Théoret, l’imaginaire du réel », « Question de poésie », « Montréal poésie »… Au cours des ans, il a signé des collaborations au Magazine littéraire, à Lettres québécoises. au Nouvelliste (1981-1982), au Devoir (1985-1988), au journal culturel aXe (1994-1995) dont il fut par ailleurs l’un des membres fondateurs. Il a publié de nombreux commentaires critiques et des entretiens dans estuaire, le Sabord, XYZ, Exit, Livres et auteurs québécois, Voix et images, le D.O.L.Q. Plusieurs fois conférencier, il a été entendu autant en Europe qu’au Québec et au Canada.

Gérald Gaudet est aussi poète, essayiste, critique littéraire et intervieweur littéraire. Parmi ses ouvrages remarqués, on retient un recueil d’entretiens, Voix d’écrivains (Québec-Amérique, 1985) et plusieurs fictions poétiques dont Lignes de nuit (L’Hexagone, 1986). Il a été le président de la Société des Écrivains de la Mauricie de 1993 à 1996 et de 2004 à 2008. En 1995, il publiait un recueil de poésie la Fiction de l’âme qui lui a permis d’être finaliste au Prix du Gouverneur général du Canada et de recevoir le Grand Prix de littérature de la Ville de Trois-Rivières. De juillet à décembre 2001, il a occupé le Studio du Québec à Rome. Il a été de 2002 à 2010 président de l’Association des professionnels de l’enseignement du français au collégial (APEFC). Il est fortement impliqué dans le Festival international de la poésie de Trois-Rivières et collabore régulièrement à la revue de poésie Exit.

BIBLIOGRAPHIE

Une poésie en devenirs (essai), Trois-Rivières, Écrits des Forges, 1983.

Voix d’écrivains (entretiens), Montréal, Québec/Amérique, 1985.

Lignes de nuit (fiction poétique), Montréal, Hexagone, 1987.

Il y a des royaumes (fiction poétique), Montréal, Hexagone, 1989.

Le lendemain du monde (fiction poétique), Montréal, Estuaire, 1990.

Dictionnaire des écrivains de la Mauricie (en collaboration), Trois-Rivières, les Écrits des Forges, 1991.

La fiction de l’âme (poésie), Montréal, Les Herbes rouges, 1995.

La passion mélancolique. La poésie, notre inconscient (essai), Montréal, Estuaire, 1998.

Confrontation des écrivains d’hier à aujourd’hui : La littérature française de 1850 à aujourd’hui (en collaboration), Montréal, Modulo, 2005.

Confrontation des écrivains d’hier à aujourd’hui : des Écrits de la Nouvelle-France à la littérature du Québec actuel (en collaboration), Montréal, Modulo, 2007.

Histoires de savoirs et de passions (essai), Trois-Rivières, Le Sabord, 2009

La fiction de l’âme précédé de Le lendemain du monde (poésie), Montréal, Les Herbes Rouges, 2011

Aimer penser. Entretiens sur la création et l’essai littéraire, Montréal, Nota bene, 2019

Tango américain. Jean-Paul Daoust. Le fauve amoureux, Trois-Rivières, Arts Le Sabord, 2019

membre honoraire | Mauricie